Plancher chauffant en rénovation

En plus des planchers chauffants classiques, il existe des systèmes minces pour montage à sec parfaitement adaptés pour chaque type de revêtement au sol. – Parquet flottant Les tubes sont clipsés dans des dalles en polystyrène recouvertes d’aluminium. La conductivité thermique avec le parquet est assurée par une sous-couche aluminisée côté tuyaux, fournie par le fabricant. Hauteur (dalles avec tuyaux et sous-couche comprise) : 22mm. – Revêtement à coller Dans ce cas, la chape est remplacée par des plaques en ciment cellulose – épaisseur 6mm, collées directement sur les grilles chauffantes. Hauteur de réservation : 28mm.
– Parquet flottant
Les tubes sont clipsés dans des dalles en polystyrène recouvertes d’aluminium. La conductivité thermique avec le parquet est assurée par une sous-couche aluminisée côté tuyaux, fournie par le fabricant. Hauteur (dalles avec tuyaux et sous-couche comprise) : 22mm.

 

– Revêtement à coller
Dans ce cas, la chape est remplacée par des plaques en ciment cellulose – épaisseur 6mm, collées directement sur les grilles chauffantes. Hauteur de réservation : 28mm.
Il faut toujours respecter la même règle comme avec un PC calcique – la résistance thermique de revêtement ne doit pas être supérieure à 0,15m².K/W. D’ailleurs, cette valeur est de plus en plus souvent préconisée par les fabricants de parquet.